Le cimetière de Vilfas

 

 

Les morts qui n'avaient pas reçu les sacrements d'un prêtre étaient condamnés au supplice de la claie. Les cadavres déterrés  étaient jugés puis traînés sur une claie et exposés à la population. 

Les mariages clandestins entre protestants étaient également poursuivis pour mettre fin au "scandale"   d'une vie commune sans bénédiction catholique.

 

 

 

retour